Le vrai mariage de Rainette (épisode 2): la date et le lieu

Publié le par Rainette

Choisir une date et trouver un lieu: comme pour beaucoup de mariés, chez Rainette et Crapaud, ces épisodes furent (plus ou moins) épiques.

Voici la substantifique moëlle de mes réflexions sur la question, amie fiancée:

- si tu tiens à ton voyage de noces, arrange-toi pour te marier à un moment où tu pourras avoir des vacances. Parce que reprendre le boulot le lundi suivant, c'est dur, à mon avis.

- pense aux jours fériés et aux ponts, qui peuvent transformer ton mariage en fête qui dure trois jours... et qui peuvent rendre service à tes invités venus de loins! (mais alors, anticipe, car ces dates sont les premières réservées chez les prestataires).

- tu n'es pas obligée de te marier en été (sauf si comme moi, tu es prof, et que l'été reste la seule alternative à la Toussaint, Noël, février ou Pâques). Pour te prouver qu'un mariage hivernal peut être magique, va donc voir celui-ci.

- avant de réserver le moindre prestataire (et de verser une caution), assure-toi que la cérémonie pourra bien avoir lieu (les mairies sont fermées le dimanche et les jours fériés, les prêtres ne sont pas toujours disponibles tous les samedis de l'année, et on ne peut pas se marier pendan la semaine sainte). Dans l'ordre, on s'assure des dates libres pour la mairie et/ou l'église, et après on booke le lieu.

- ne fais pas trop confiance aux institutions publiques, qui n'ont pas vocation à organiser des mariages dans leurs locaux. Ainsi, Rainette et Crapaud se sont retrouvés le bec dans l'eau à cinq mois du mariage. Juste sous la magnifique terrasse où devait avoir lieu leur dîner, l'office de tourisme a décidé de programmer un concert de variétés françaises. Résultat: réservation annulée.

- dis-toi qu'organiser un mariage ex-nihilo dans un lieu sans eau ni électricité, pour 160 convives, c'est possible. Rainette et Crapaud (et leurs familles) l'ont fait. A condition d'avoir l'accord du propriétaire, un lieu quand même sécure (non aux hangars qui menacent ruine), une bonne maîtrise du budget quand même, une confiance totalement inconsciente en la météo, et une chance de débutants (dans les Bouches-du-Rhône, en plein mois de juillet, nous nous sommes mariés le seul jour où le mistral n'a pas soufflé, où la pluie n'est pas tombée, et où la température a dépassé les 23°C. Alléluia).

- si tu es désespérée par la banalité des boîtes à mariage, cherche un peu plus loin... contacte les espaces publics (ah non! J'ai dit qu'il ne fallait pas leur faire confiance!), les musées, les écoles (ben oui! pourquoi pas! on a déjà vu des cocktails dans des cours de jolies écoles - mais alors là, il ne faut pas être prof, c'est-à-dire potentiellement ne pas se marier en juillet, bref, l'équation devient compliquée), les restaurants, les paroisses (et leurs salles paroissiales). On peut toujours tomber sur la perle à laquelle on n'avait pas pensé! Si tu galères parce que tu es à Marseille, va donc faire un tour dans mon carnet d'adresses. Et si tu as de nouvelles bonnes idées, merci de les partager!

 

Et toi, amie fiancée/mariée, as-tu choisi ta date de mariage en fonction de vos obligations professionnelles? comment as-tu trouvé ton lieu de réception?

Commenter cet article

Passerelle 24/08/2011 21:52



Les 2 Passereaux, évidemment, ne pouvaient pas faire comme tout le monde : en effet pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ???


Etant chacun originaire d'un pays différent, et Passereau étant même de double nationalité, nous allons organiser non pas 1, ni même 2, mais bien... 3 fêtes !!!


Dans 3 pays et 2 continents différents, offrant ainsi à nos invités l'occasion de faire du tourisme dans des destinations qu'ils n'auraient pas forcément exploré autrement : comme m'a dit ma
tante, en reprenant un proverbe ici fort adéquat, "on n'en avait pas l'intention, mais l'occasion fait le larron" !


Donc : une grosse bamboula dans la fazenda de beau-papa au Brésil, une petite fête de fiançailles avec la famille de Bolivie, et la cérémonie civile en France... de là à monter une agence de
voyages, il n'y a qu'un pas !


Bien sûr, étant tous deux étudiants/profs, nous avons choisi fin juillet pour la cérémonie en France (l'Amérique du Sud aussi est en congés à ce moment-là, heureuse coïncidence), et les ponts du
mois de mai pour permettre aux touristes de se prendre quelques jours de congés et amortir le prix du billet d'avion transocéanique et l'effet du décalage horaire...


Vous avez tout suivi, ou je recommence ???


 



Doty 24/08/2011 15:47



J'ai oublié de répondre à une question : nous avons choisi la date en nous appuyant sur plusieurs critères, mais effectivement, les contraintes professionnelles ou assimilées ont joué un rôle
dans le choix de l'été plutôt que du reste de l'année (un mariage en hiver ou au printemps, j'aurais adoré !).



Doty 24/08/2011 15:45



Supers, ces billets ! Je suis sûre qu'ils seront utiles à de nombreux fiancés.


Pour nous, choix de la date d'abord, le lieu ne posait pas problème (propriété familiale) ; nous avons contacté l'église avant de confirmer les prestataires, effectivement, même si cela m'aurait
bien embêtée de devoir changer de date.


A très bientôt, chère Rainette !



Mademoiselle Juin 21/08/2011 21:22



Nous aussi on a fait en fonction du boulot: instit' tous les 2, c'était Pâques ou les grandes vacances, et vu qu'on est en région parisienne, Pâques c'était un peu risqué point de vue météo
(finalement ça aurait été mieux joué cette année vu le temps qu'on a eu en juillet). Ensuite, on s'est dit qu'effectivement, le week-end qui suit le 14 juillet c'était pas mal, ça permettait à
ceux qui viennent de loin d'avoir 2 jours de plus pour le trajet.