Le mariage à l'église : conseils de préparation (part. 1)

Publié le par Rainette

Je commence cette rubrique destinée à s'étoffer. On quitte le futile, pour entrer dans le vif du sujet!

Voici un post pour les fiancées (et les fiancés!) qui préparent leur mariage à l'église, selon le rite catholique.

Pour les futurs mariés un peu perdus dans la préparation au mariage, j'ai tenté de répondre à toutes les FAQ lues et entendues ici et là sur le mariage à l'église. N'hésitez pas à réagir si d'autres choses ne sont pas claires pour vous.

Futurs mariés chevronnés pour qui le sacrement du mariage n'a plus de secret, ne passez pas votre chemin: vous trouverez ici tout un tas de conseils pratiques issus de conseils, de lectures, d'expériences personnelles...

  Ici, je parlerai des lieux et des personnes qui vous aideront.

1.     Où se passe la célébration du mariage ?

Si certains rêvent d’un mariage catholique sur une plage, c’est raté. Ce n’est pas le mariage qui vient à vous dans votre jardin, c’est vous qui venez au mariage en l’inscrivant dans une tradition et une histoire, un bâtiment et un rite. C’est un sacrement, un acte sacré par lequel les catholiques croient que Dieu s’adresse aux hommes, qui se passe donc dans un lieu sacré. Plein de réponses à ce sujet sur http://www.preparation-mariage.eu/mariage/echanger/aforum.php.

 

A.    Les lieux.

Dans tous les cas, une grande souplesse est recommandée dans les relations avec la paroisse qui vous accueille. L’église où votre mariage va être célébrée est généralement régulièrement utilisée par d’autres personnes, et entretenue par les bonnes volontés ; il s’agit de respecter les aménagements et de ne pas donner trois jours de travail aux bonnes volontés en question après.

 

B.   Les fleurs.

  Artais-eglise2-diapo-172127_L.jpg

Il est d’usage de décorer l’église avec des fleurs, qui créent facilement une ambiance de fête adaptée au mariage.

On apporte au minimum une composition ou un bouquet sur l’autel, et plus si la paroisse le souhaite / le permet (bon à savoir : ce sont les bénévoles de la paroisse qui sont ensuite chargés du ménage et du nettoyage) : bouts de bancs, autres autels, piliers, ambon, linteau de la porte d’entrée… C’est possible, même avec un petit budget : de la mousse de fleuriste (environ 2€ le bloc de 1m), une corbeille, de la verdure cueillie dans la nature, une ou deux bottes de roses à 10 €, un peu de tulle ou de tarlatane coupés en longues bandes (moins cher que le ruban, de 2 à 4 € le mètre en 140cm de large). Si deux mariages sont célébrés le même jour, on peut partager les frais de la décoration florale avec l’autre couple (à condition d’avoir les mêmes goûts, mais alors mieux vaut confier le tout à un fleuriste, pour éviter les ressentiments personnels…).

En général, on laisse quelques fleurs dans l’église après le mariage, elles prolongent votre présence et informent les paroissiens qu’un mariage a eu lieu (et là tac, les gens vont prier pour vous… c’est pas beau ça ?), mais vous n’y êtes pas obligés, surtout si la paroisse vous demande de tout débarrasser après. Dans ce cas, il faut un responsable fleurs, qui les transfère sur votre lieu de réception.

 

C.    Pour la sortie : riz, bulles ou autre ?

Certaines églises refusent que l’on jette du riz ou des pétales de papier à la sortie, pour la bonne et simple raison qu’il faut tout nettoyer après, et que ce n’est pas toujours évident (en cas de pluie, le riz gonfle, et le papier se décompose… s’il est rose, je vous laisse imaginer le tableau). La plupart du temps, les fleurs sont acceptées (pétales, lavandes). Si vous y tenez, pensez aux bulles de savon, ou bien aux petits fanions colorés à agiter.

2.     Qui prépare la célébration ? Votre dream team à l’église

  Les deux fiancés, le prêtre qui célébrera le mariage, et/ou des personnes référentes sur la paroisse.

  célébration bien préparée = célébration réussie = célébration recueillie

  Une partie de vos invités, peut-être de vos proches, se prépare déjà à vivre votre célébration de mariage comme une punition ? A vous de la préparer de tout votre cœur, de la faire vôtre, pour montrer que c’est important pour vous ; le soin que vous aurez apporté dans la préparation transparaîtra obligatoirement dans la célébration, et tous seront touchés par votre démarche. A vous de montrer qu’aller à l’église, ce n’est pas forcément ennuyeux. Vous avez choisi de vous marier à l’église, ce n’est pas par hasard : une célébration de mariage permet de réunir des gens qui n’ont pas l’habitude d’aller à l’église, et c’est une merveilleuse occasion de témoigner.

  Un conseil : impliquez vos proches dans la cérémonie, afin qu’elle se déroule le mieux possible. Plus il y a d’invités, plus vous aurez besoin d’aide… Qui sont ces personnes ? Comment les choisir ? Quel rôle leur confier ?

 

A.    Quelqu’un chargé du déroulement de la célébration

  • Quelques jours avant la célébration : (peut être fait par les mariés): transmettre à chaque lecteur les textes qu’il doit lire, leur donner des instructions d’élocution (lecture très articulée, voix forte, lever le ton à chaque fin de phrase), leur demander de s’entraîner.
  • Le matin de la célébration : si possible, avec les mariés, organiser une répétition des chants, des lectures, une mise au point générale.
  • Une heure avant la célébration : Vérification

-          Fleurs

-          Vase pour bouquet à la Vierge si prévu

-          Tabouret près du siège de la mariée pour bouquet

-          Cierges si prévu

-          Livrets de cérémonie

-          Sachets de riz/pétales

-          Accueillir le photographe

-          Saluer le prêtre, se présenter, expliquer son rôle

-          Gérer l’entrée des invités et des fiancés

  • Pendant la cérémonie :

-          garder un œil sur le déroulé et s’assurer que tout se passe dans l’ordre et comme prévu.

-          Faire un signe aux lecteurs au moment où ils doivent intervenir.

  • Après la cérémonie : faire un tour de l’église pour vérifier que l’on a rien oublié.

Vous l'aurez compris, voilà un rôle à confier à une personne dévouée, de confiance et disponible! On peut aussi le dédoubler...

 

B.   Personnes chargées de placer les invités dans l’église


(minimum 2 pour une centaine d’invités, à choisir parmi les très proches qui connaissent la famille, ou leur fournir un trombinoscope des VIP, les parents, grands-parents…) :

-          Faire entrer les gens dans l’église (en général, on reste sur le parvis à papoter, et l’heure tourne)

-          Placer la famille aux premiers rangs (important en cas de famille recomposée, parfois on n’ose pas s’avancer, et en cas de personnes à mobilité réduite, comme les grands-parents).

-          Inviter les gens à s’avancer juste derrière la famille et à ne laisser aucun banc vide (souvent on n’ose pas s’avancer, mais pour les mariés, voir des bancs vides, c’est triste). Il faut savoir insister, faire preuve d’autorité, c’est parfois difficile : expliquer qu’ils sont là pour entourer les mariés, pas pour assister de loin à la cérémonie. Utile aussi en cas de petite église : inviter les très proches, les personnes âgées, les femmes enceintes, les parents avec enfants en bas âge à s’asseoir, les plus résistants pourront rester debout.

 

C.    Personne chargée de l’animation musicale :

-          Faire chanter l’assemblée. Si vous ne connaissez personne qui puisse le faire, entrez en contact avec les personnes qui animent les messes de la paroisse où vous vous mariez.

-          N’hésitez pas à faire appel aux membres de votre famille et à vos amis musiciens : un beau morceau de classique joué à la flûte, à la guitare, ou même au maracas, c’est toujours plus vivant et plus joyeux qu’un CD !

-          Vérifier le fonctionnement de la sono avant le début de la célébration, et passer les CD si c’est le cas.

4b0e6436c87ba.jpgD.               Personne chargée des enfants du cortège, s’il y en a (de préférence connue des enfants, une maman par exemple)

-          Organiser leur cortège avec la mariée si prévu

-          Les guider à l’église vers leurs places (de préférence devant, afin qu’ils voient bien et ne s’ennuient pas)

-          Les guider dans un petit rôle prévu pour eux (apporter fleurs, bougies, autre… à l’autel), pour qu’ils se sentent impliqués

Ne pas forcer les enfants trop timides…

  Voilà pour les lieux et les gens!

Prochain épisode: messe ou bénédiction? Et des fiches à télécharger pour le déroulement...

Commenter cet article

Ninette 01/12/2010 21:53



bon j'ai pas eu le temps de tout lire...mais j'ai une bonne excuse j'ai un lardon (deuxieme effet kiss cool du mariage  qui semble vouloir arriver plus tot que prevu et qui m'a épuisé toute la journée)


donc juste une chose pour la sortie d'église que je suis étonné de ne pas avoir lu...


le riz est souvent interdit maintenant surtout car c'est un peu jeter de la nourriture à la tête alors que d'autres dans le monde (voir dans la rue derrière) crève de faim...


et les coeurs, ronds etc (même s'ils en existent des biodegradable si en cherchant bien j'avais trouvé) c'est surtout pas très écolo....


bon voilà c'était mon ptit grain de sel avant d'aller dormir...


biz



Rainette 08/12/2010 22:58



Oui, je le gardais pour la bonne bouche, je savais que tu allais en parler!!!


Merci pour ce grain de sel (riz?) tout à fait bienvenu.